Le bâtiment

Le centre national d’Art et de Culture Georges Pompidou a été conçu de manière à ce que l’ensemble de la structure porteuse, ainsi que les différentes gaines techniques, soit rejetée à la périphérie du bâtiment.

Lors de la rénovation de 1997, sa stabilité au feu, initialement assurée par un système d’irrigation a été supprimé au profit d’une peinture intumescente mise en œuvre suite à une étude d’ingénierie incendie tenant compte de cette architecture spécifique.

Contexte & objectifs

Dans le cadre de travaux de mise en conformité, l’OPPIC a souhaité réaliser un diagnostic de la peinture afin de s’assurer de la pérennité de la protection mise en œuvre initialement.

L’objectif de l’étude a été de localiser les éléments protégés, d’identifier la nature de la peinture et l’épaisseur mise en œuvre et d’établir un comparatif avec les études menées dans les années 90 pour statuer sur le maintien des performances.

Description des missions réalisées

  • Etude bibliographique
  • Analyse de plans
  • Analyse de notes de calculs
  • Relevés d’épaisseur et identification des défauts
  • Prélèvements d’échantillon sur site
  • Identification par :
    • Analyse thermo gravimétrique
    • Analyse infra rouge
    • Essais au rhéomètre plan-plan
  • Détermination des actions correctives
  • Délivrance d’un avis statuant sur la stabilité au feu de la structure extérieure
Expertise sur site
Expertise sur site
Visualisation de la protection
Analyse en laboratoire