12/6/2018

Les anneaux du tunnel sont reliés entre eux par bagues métalliques, des joints sismiques sont mis en œuvre contre les risques potentiels de séisme. Un comportement au feu similaire dans tous les segments du tunnel est attendu. La température des composants métalliques et la température de l’air entre le joint d’étanchéité en caoutchouc et les bagues métalliques devront être par conséquent limitées, permettant d’éviter toute détérioration.

Le projet avait pour objectif d’évaluer la performance d’isolation de la structure constituant le joint sismique.

Le joint sismique était constitué de deux éléments identiques. Les deux éléments étaient couplés au moyen de tuyaux métalliques recouverts de profilés rectangulaire en acier. La capacité de mouvement des tuyaux entre deux sections d’anneaux était limitée, simulant un scénario en situation réelle. Sous les parties du joint sismique recouvrant la construction support était appliquée une couverture d’isolation en fibre céramique, laquelle était enveloppée de fibre de verre textile. Chaque couche de la couverture en fibre céramique était fixée par boulons, écrous et rondelles en acier inoxydable. Des tôles d’acier inoxydable placées sur l’isolation cachaient le joint sismique.

Le joint extérieur était enveloppé d’une couverture en laine de céramique destinée à confiner l’air chaud dans le joint dans le pire des scénarios.

Deux éléments identiques étaient à mouvement libre afin de simuler un fléchissement libre à l’échauffement. Des thermocouples étaient placés sur les tuyaux métalliques et suspendus sous le joint d’étanchéité en caoutchouc.

L’essai a été réalisé selon la courbe de feu RABT-ZTV applicable au transport ferroviaire. Les résultats de l’essai montrent une l’élévation de température n’excédant pas 10 °C à un point quelconque de mesure.

Article EURASIA tunnel

Contact: Ulker Verenel – ulker.verenel@efectis.com