12/6/2018

Dans le cadre des travaux de rénovation du Tunnel du Mont-Blanc, la sécurité en cas d’incendie est une préoccupation majeure.

L’éclatement du béton (également appelé écaillage) est un phénomène qui peut toucher les bétons spéciaux ou les bétons fortement et/ou rapidement chauffés. En tunnel, la réglementation applicable impose de tester avec la courbe HCM la bonne tenue du béton vis-à-vis de ces phénomènes.

Le phénomène d’éclatement dépend de nombreux facteurs. Ainsi, on peut citer : la teneur en eau du béton, la compacité du béton, le type de granulat utilisé, la vitesse d’échauffement, l’état de contrainte de l’élément et la géométrie de l’élément.

Slab MontBlancTunnel 
Dalle du tunnel du Mont-Blanc

Efectis France a réalisé en 2017 dans son laboratoire des Avenières un essai de caractérisation de l’éclatement du béton pour la dalle de roulement du tunnel du Mont-Blanc.
Les contraintes liées à ce type d’essai sont nombreuses :

Concrete slab1 
Schéma de principe de l’essai

La détermination de la profondeur d’écaillage s’obtient via plusieurs méthodes.

Concrete slab 
Exemple d’écaillage d’une dalle béton (Thèse de JC Mindeguia – 2009)

L’esai réalisé a permis de confirmer la profondeur d’écaillage prise en compte par le concepteur dans la conception du feu de bâtiment.

Contact: Pierre Lonchampt – pierre.lonchampt@efectis.com